ASPIE ? LA PREUVE ! 34è nouvelle de mon challenge RAY BRADBURY : une preuve bien insolite pour son syndrome d'Asperger !

Publié le 6 Mai 2018

 

 

Aspie ? Oui, je suis bien Aspie, cette fois, j'en suis sûre, ha ha !

La bonne blague. Je l'ai depuis combien de temps, ce téléphone ? Trois, six mois ? C'est ça, six mois. Ça fait donc un semestre que je cherche en vain à comprendre l'utilisation de ma fonction double-SIM quand je suis de retour en France ! Parce-que, normalement, je dois pouvoir choisir avec quelle carte SIM j'appelle, et pas moyen ! Il ne me propose jamais la deuxième carte, l'italienne... J'ai eu beau tripatouiller tous les paramètres, changer l'ordre de mes cartes en les positionnant différemment, la une en deux dans leurs petits emplacements, rien n'y a fait !


Dans mon précédent téléphone, j'avais un message qui s'affichait à chaque appel. Dès que le numéro était affiché, paf ! La fenêtre apparaissait et j'avais juste à cliquer sur la bonne carte SIM. Mais là, non, rien à faire ! Le numéro est là, et je téléphone sans pouvoir choisir. Du coup, quand je suis à l'étranger, je ne peux pas utiliser ma carte française et en France, je ne parviens pas à utiliser l'italienne. Je vire hystérique !


Jusqu'au jour, où j'ai dû poser mon téléphone pour noter un numéro ... du Service Après Vente ! Ben oui, j'ai fini par me dire que j'allais les appeler ceux-là ! Et j'ai du mal à mémoriser, alors je note encore sur papier... Non. Non. Non ! On ne se moque pas. Bref, là, je pose le téléphone, écran encore allumé, il est légèrement de biais, et j'ai un flash de malade ! Baaam ! En plein dans la face !

Plus besoin de les appeler... Ben non. J'avais tout compris avec ce seul petit changement d'angle...
Sous le numéro du contact, habituellement, il y avait le petit combiné de téléphone symbolisant la touche sur laquelle appuyer pour lancer l'appel... Oui, eh bien, là, sous mes yeux, je vis, qu'en fait, enfin, ben...il y en avait deux ! Un pour chaque carte SIM, évidemment.


C'est ça, la vision orientée, ciblée, partielle, détaillée des autistes Asperger. On ne voit pas une scène, une image, un écran dans son ensemble ; on ne les voit que par leurs détails, et souvent par ceux dont on a l'habitude, ou qui nous interpellent. Il aura fallu ce changement d'angle de l'écran pour que je puisse appréhender différemment ce put... de téléphone et enfin le voir différemment de mes schémas inscrits. Aspie, vous avez dit ?


Hourra ! maintenant, je peux utiliser mes deux cartes SIM ! Elles fonctionnent, bien évidemment. Vous vous en doutiez, n'est-ce pas ?

 

Rédigé par Morgazie

Publié dans #CHALLENGE RAY BRADBURY, #ASPIE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ZALMA 07/05/2018 14:28

Souvent le même souci, qui fait que quand je regarde un visage, c'est un détail que je vois et pas tellement sa globalité... mais ne suis pas diagnostiquée "aspie", par contre, je sais que je fonctionne "autrement", avec pour ma part, une hypersensibilité et souvent, une surcharge émotionnelle + une capacité d'analyse très rapide, souvent gênante pour l'interlocuteur qui ne "suit pas toujours"...

Morgazie 13/05/2018 20:54

Merci Zalma pour ce commentaire très personnel. Effectivement, ces éléments sont souvent présents chez les Aspie mais peuvent l'être aussi chez les Hauts Potentiels par exemple. ;-) <3