CHANGEMENT D'HEURE : 28è histoire du CHALLENGE RAY BRADBURY de MORGAZIE, Un autre monde...

Publié le 25 Mars 2018

 

 

Les arbres avaient étrange allure. Leur tronc transparent laissait paraître l'armée de leurs semblables alignés en rangs parfaits sur des kilomètres. Leurs branches ondulaient au rythme doux d'un vent coloré de rose, étrangement opalescent. Point de vert pour ces feuillus, mais du bleu vif, criard, choquant mon regard habitué au velouté terrestre. J'aurais pu les prendre pour de jeunes saules pleureurs n'eussent été ces fleurs rouge carmin au sein de leurs rameaux. Leurs racines plongeaient dans la terre jaune sale.


J'avançai, craintive, petite, esseulée, parmi ces géants. Sorti de je ne savais où, surgit un être aux yeux immenses, au nez bien charnu et à la queue agitée. Il ressemblait vaguement à une grosse souris. Son ventre rebondi frôlait le sol, tandis que sa tête dodelinait, comme incapable de supporter son propre poids. Il se figea en me voyant et poussa un son strident, comme un sifflet. Ce fut la cohue. Tous les arbres soulevèrent leurs racines en un bel ensemble et s'enfuirent, tandis que des trous ainsi dévoilés, émergea un flot de ces drôles de souris hydrocéphales, courant en tous sens, avant de se planter tout autour de moi, me bloquant toute issue. J'étais encerclée.


C'est là que je vis la Montagne. Elle ondulait, vibrait, vacillait, chassait tout de son sillage. C'était un dos, le dos du mastodonte le plus hideux qu'il m'eût été donné de voir en ce monde. Vert de gris, boursouflé, recouvert de cloques, immonde et puant, sorti d'un quelconque marécage, il venait à ma rencontre, j'avais nommé, le Roi de ce monde !


— Putain ! Tu te lèves, oui ? Qu'est-ce tu fous encore au lit ? Viens m'aider, merde !
— Oh ! oh ! C'est bon, du calme ! Je dormais, tu fais chier ; pas moyen de faire la grasse mat' un dimanche ? Meeeeerde... Putaiiiin !

Rédigé par Morgazie

Publié dans #CHALLENGE RAY BRADBURY, #NOUVELLES, #NEWS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article