L'OUBLI

Publié le 6 Novembre 2017

 

Ma joie est profonde quand tu dis que tu m'aimes,

Mon cœur s'échauffe quand tu t'approches,

Mes mains se lèvent quand les tiennes se tendent,

Mes lèvres sourient quand les tiennes s’entrouvrent,

Mes yeux rient quand ton regard me capte,

Mais mon âme attend car ton âme a oublié.

Rédigé par Morgazie

Publié dans #POÈMES

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article